U Foru di a muntagna corsa

Stu foru tratta di a muntagna corsa è tuttu cio chi stà à u s'ingiru.
Ce forum traite de la montagne corse et tout ce qui tourne autour.

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 torna

Aller en bas 
AuteurMessage
Prunelli

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 111
Localisation : Altitude Vertical-limit
Emploi : Trappeur
Loisirs : traquer le kipu de Ratanie
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: torna   Mar 14 Nov - 6:54

Sans nouvelles de quatre alpinistes français

Citation :
Les quatre hommes originaires de Grenoble étaient partis le 12 octobre à l'assault du sommet Paldor (5.896 mètres) à 70 km au nord de Katmandou et avaient organisé un rendez-vous avec des amies, Stefania Paolik et Carole Toigot, le 5 novembre. "Nous étions censées les rencontrer le 5 novembre mais ils ne sont pas venus", a déclaré Stefania Paolik.

L'ambassade de France au Népal a confirmé la disparition des quatre Français et a indiqué aider les deux femmes à organiser une expédition pour tenter de retrouver les quatre alpinistes. Un hélicoptère survolera la région mercredi et une équipe de dix personnes va tenter de refaire une partie de la route prise par les alpinistes, a indiqué une source proche des recherches. Selon Stefania Paolik, "c'étaient des alpinistes extrêmement chevronnés. L'un d'eux avait déjà travaillé comme guide de montagne, un autre achevait sa formation et deux autres étaient très expérimentés", a-t-elle ajouté. Les alpinistes avaient pris assez de vivres avec eux, mais sans surplus, et étaient équipés d'un téléphone satellitaire, a-t-elle précisé.

Victime d'une avalanche?

Olivier Mansiot, guide de haute-montagne à Grenoble a confirmé que deux des quatre alpinistes disparus étaient bien originaires de Grenoble. Selon lui, les chances de les retrouver vivants "ne sont que de 5%". Ils sont tous deux sont des alpinistes de très haut niveau qui ont réalisé, parfois ensemble, les ascensions les plus difficile dans les Alpes. Interrogé sur LCI, il a précisé: "dix jours, c'est très long en haute-montagne et, à ma connaissance, il n'y a eu aucun contact avec eux", a-t-il ajouté.


"Pour moi, comme ils progressaient en deux cordées, ils n'ont pas été victimes d'un accident technique mais d'une avalanche", a-t-il estimé. "La reconnaissance aérienne (prévue) mercredi nous permettra peut-être de les retrouver ou de confirmer qu'ils sont morts à cause d'une avalanche, mais il est probable qu'on ne verra pas grand chose car, dans ces massifs, les avalanches se succèdent et recouvrent tout", a-t-il ajouté. Les quatre hommes ont été vus vivants par des villageois pour la dernière fois le 13 octobre lorsque cinq porteurs les avaient accompagnés de la bourgade de Syabrubesi jusqu'au camp de base du mont Paldor.

Le président de l'Association Népalaise d'alpinisme est plus optimiste. "Jusqu'ici, il semble qu'il n'y ait pas de traces des (quatre) hommes et jusqu'à ce que nous en trouvions, on peut garder espoir", a estimé Ang Tsering Sherpa, . "Il y a eu tellement d'incidents similaires où les gens ont fini par revenir vivants", a-t-il ajouté. Le Paldor présente peu de risques d'avalanches et la voie d'escalade est "l'une des plus faciles" des sommets de ce type au Népal, selon lui. "Une corniche a pu tomber sur eux", a-t-il avancé. L'agence de trekking qui leur a obtenu le permis d'escalade a confirmé que les quatre hommes étaient des "professionnels" et que le temps était clément au moment de leur départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massimu
Lindt, la passion de la finesse


Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mar 14 Nov - 10:48

Aeta, en plus 5000 mètres, c'est pas le plus haut...
C'est quand meme n'importe quoi confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muntagnacorsa.actifforum.com
Battì
Philosophe m'briacò
avatar

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mar 14 Nov - 13:29

Prunelli a écrit:
... les quatre hommes étaient des "professionnels" et que le temps était clément au moment de leur départ.

C'est ça qui m'impressionne le plus : à chaque fois, les types c'est des cracks, et ils trouvent le moyen de mourir. Ca doit un être un enfer, là-haut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a zinzala
Musticacciu


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mar 14 Nov - 13:39

la montagne, ça ne connaît pas les professionnels..
Qui se souvient des sept, oui sept morts à Ascu? Tous des chevronnés mais qui avaient sous-estimé le massif du Cintu. Certains avaient même fait l'Himalaya et ils sont morts de froid en redescendant vers le Stagnu. Le dernier est tombé à quelques centaines de mètres de la station dont il a dû voir, tintacciu, les lumières.
Il doit y avoir une vingtaine d'années de ça ou peut être davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Battì
Philosophe m'briacò
avatar

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mer 15 Nov - 2:47

a zinzala a écrit:
la montagne, ça ne connaît pas les professionnels..
Qui se souvient des sept, oui sept morts à Ascu?

Il y a dizaine d'années, il y en a pas deux ou trois qui sont morts du côté de Bucugnà ?
Pareil : c'était une grosse équipe de savoyards expérimentés. Ils ont pris une grosse tempête, et apparemment ils ont pété les plombs, se sont engueulés et séparés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a zinzala
Musticacciu


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mer 15 Nov - 3:20

et moi qui suis de racines acqualaccie, je me rappelle fort bien, je devais avoir une dizaine d'années, la mort en plein été du commandant Mantéi et de son neveu de Lozzi, morts de froid sur la Paglia Orba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erbaghju



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: torna   Mer 15 Nov - 4:59

a zinzala a écrit:
et moi qui suis de racines acqualaccie, je me rappelle fort bien, je devais avoir une dizaine d'années, la mort en plein été du commandant Mantéi et de son neveu de Lozzi, morts de froid sur la Paglia Orba.
En effet, tous ceux qui ont deja fait a Paglia Orba, ont vu la plaque commemorative de ces 2 corses pris dans un orage de grèle au mois d'aout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massimu
Lindt, la passion de la finesse


Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mer 15 Nov - 11:31

a zinzala a écrit:
la montagne, ça ne connaît pas les professionnels..
Qui se souvient des sept, oui sept morts à Ascu? Tous des chevronnés mais qui avaient sous-estimé le massif du Cintu. Certains avaient même fait l'Himalaya et ils sont morts de froid en redescendant vers le Stagnu. Le dernier est tombé à quelques centaines de mètres de la station dont il a dû voir, tintacciu, les lumières.
Il doit y avoir une vingtaine d'années de ça ou peut être davantage.


Mon père m'en a parlé...
C'est vraiment désolant pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muntagnacorsa.actifforum.com
Prunelli

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 111
Localisation : Altitude Vertical-limit
Emploi : Trappeur
Loisirs : traquer le kipu de Ratanie
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mar 21 Nov - 3:26

Citation :
La mission militaire française qui doit aider aux recherches des quatre alpinistes français disparus depuis plus d'un mois au Népal est arrivée mardi dans le pays. D'emblée, elle, s'est montrée pessimiste sur l'éventualité de retrouver les quatre hommes en vie. "Les chances (...) ne sont pas élevées", a admis l'un des soldats de cette mission devant des journalistes à son arrivée à l'aéroport de Katmandou. "Les derniers signes montrant qu'ils étaient en vie remontent à un certain temps. Ils n'ont peut-être pas survécu".

L'équipe dépêchée depuis Istres comprend six membres de l'Ecole militaire de haute-montagne de Chamonix - cinq alpinistes et un médecin - ainsi qu'un médecin urgentiste de Briançon, ami d'un des alpinistes. Elle emporte 700 kilos de matériel dont des équipements de recherches en avalanche. Les recherches entreprises depuis jeudi par une première équipe franco-népalaise n'ont rien donné mais se poursuivent malgré l'infime espoir de retrouver les alpinistes en vie.

Une dernière preuve de vie le 24 octobre

Jean-Baptiste Moreau, Raphaël Perrissin, Vincent Villedieu et Stefan Cieslar, alpinistes chevronnés âgés de 28 à 36 ans, étaient partis le 12 octobre pour tenter l'ascension du mont Paldor (5896 mètres), à 70 km au nord de Katmandou. Originaires de Grenoble, ils ont été vus vivants par des villageois pour la dernière fois le 13 octobre.

Un "nouveau bivouac" des quatre alpinistes a été retrouvé lundi au pied d'une zone "qui a été balayée par une avalanche massive", selon le ministère français des Affaires étrangères. Une tente et du matériel avaient déjà été localisés vendredi par une expédition de sauvetage terrestre sur un camp de base au pied du versant nord du Paldor. Un journal de bord retrouvé atteste que les sportifs étaient vivants le 24 octobre. "Nous ne savons pas si nous irons ou non au mont Paldor. Nous attendons le retour de la première équipe de recherche avant de décider", a précisé l'un des militaires français arrivés mardi au Népal.
pale
a mon avis ils sont partis juste histoire de retrouver les corps....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eiuSTeSSu

avatar

Masculin Nombre de messages : 355
Localisation : In la me stanza quand'e vi parlu
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mar 21 Nov - 4:25

pale

Malheureusement, je crains que tu n'aies raison, ça commence à faire longtemps... Mais sait-on jamais ? On est parfois surpris de la résistance de certaines personnes dans des situations difficiles....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pesciu.ifrance.com
Prunelli

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 111
Localisation : Altitude Vertical-limit
Emploi : Trappeur
Loisirs : traquer le kipu de Ratanie
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Mar 21 Nov - 4:45

a chaque fois que j entends ce genre d infos, je pense tjs aux types comme Rebuffat, Lachenal herzog ou teray qui se surnomaient "les conquerants de l inutile"
on se demande qu est ce que tu peux bien aller foutre a 6000m ou 8850m. qu est ce qui les attire?
meme si j ai un tout petit debut de comprehension :
je suis monté 3 fois à l aiguille du midi a un peu moins 4000m et j ai vu des paysages extraordinaires, fantastiques et attirants. peut etre qu en plus des poussées d adrenaline et de depassementde sois, c est ce qu ils recherchent....
une année le temps etait tempetueux à -27°c, neige et vent, j ai les petits doigts des mains qui ont gelés malgré mon equipement, c etait l enfer!!!! je ne pensais qu a redescendre et c etait a moins de 4000m!!
je n ose meme pas imaginer a 6000, 7000 ou 8850m.....
ils ont ça dans le sang.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunelli

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 111
Localisation : Altitude Vertical-limit
Emploi : Trappeur
Loisirs : traquer le kipu de Ratanie
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Jeu 23 Nov - 2:05

Citation :
"Compte tenu de la situation sur place, on ne peut rien faire d'autre pour l'heure, la situation est telle qu'il faut attendre le printemps" a déclaré, mercredi matin, le porte-parole du ministère de la Défense Jean-François Bureau. Les recherches entreprises pour retrouver quatre alpinistes français disparus au Népal sont "pour le moment abandonnées". "Une avalanche de grande ampleur, probablement déclenchée par une chute de sérac ou de corniche, ôte tout espoir de retrouver rapidement les alpinistes français à cette période de l'année et à cette altitude", a-t-il indiqué.

Six instructeurs de l'école militaire de haute montagne (EMHM) de Chamonix avaient été dépêchés lundi à Katmandou. Ils regagneront la France "dans les deux jours prochains" avec deux himalayistes français qui avaient participé aux premières recherches et les proches des alpinistes disparus qui le souhaiteront, a indiqué le ministère. L'avion militaire qui avait acheminé les instructeurs de l'EMHM sera mis à leur disposition.

Les familles veulent payer le coût des secours

Le ministère précise que ce retour a été décidé "en concertation avec les membres des familles sur place" et l'ambassadeur de France.Toujours selon le ministère, "les équipes de recherches déjà engagées pour retrouver les alpinistes français et qui avaient identifié leur dernier bivouac, rejoindront Katmandou mardi". "Les conditions de recherches sont devenues particulièrement dangereuses en raison des dangers objectifs de la montagne et des conditions nivologiques", (NDLR: conditions d'enneigement) ajoute-t-il.

Les familles se disent "très touchées" mais "pas déçues" par cette décision du ministère de la Défense d'arrêter les recherches car "tout le monde a fait ce qu'il a pu". "C'est dur, tout le monde s'est démené, on est épuisés, très touchés, même si on savait qu'il n'y avait que très peu de chances" de les retrouver vivants, a affirmé mercredi Nicolas Gros, beau-frère de l'un des disparus. "Peut-être aurait-il fallu chercher du côté chinois un peu plus tôt ? Mais personne, même les compagnes des alpinistes, n'était au courant qu'ils avaient changé d'itinéraire en cours de route. C'est déjà extraordinaire qu'on ait localisé la zone où ils ont disparu", a-t-il souligné, indiquant que "de nombreux témoignages de soutien et beaucoup de dons" avaient été reçus. "Une réflexion est en cours pour que chaque famille prenne en charge la part financière des secours qui leur revient. Nous ne voulons pas que l'Etat fasse ses comptes et se refuse à engager d'autres opérations de secours en raison du coût de celle-ci", a expliqué M. Gros.

Aucune info côté chinois

De son côté, l'Association d'alpinisme du Tibet, indique mercredi, ne disposer d'aucune information sur les quatres alpinistes grenoblois, qui auraient trouvé la mort dans une avalanche après être passés illégalement dans la région chinoise. L'ambassade de France en Chine a également indiqué ne pas avoir d'informations sur ces disparitions. Une source de la communauté étrangère des alpinistes à Katmandou a indiqué mardi que les quatre alpinistes français disparus au Népal étaient sûrement morts, tués par une avalanche après être passés illégalement au Tibet pour tenter d'escalader le Ganesh Himal 7, une partie d'un massif de plus de 7.000 m d'altitude, juste à la frontière entre le Népal et la Chine.

Jean-Baptiste Moreau, Raphaël Perrissin, Vincent Villedieu et Stefan Cieslar, alpinistes chevronnés âgés de 28 à 36 ans, étaient partis le 12 octobre pour tenter l'ascension du mont Paldor (5.896 m d'altitude), à 70 km au nord de Katmandou. Originaires de Grenoble, ils ont été vus vivants par des villageois pour la dernière fois le 13 octobre.


attendre le printemps.....
Neutral

pauvres familles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Battì
Philosophe m'briacò
avatar

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Jeu 23 Nov - 14:59

Il y a quelques années, j'avais vu un documentaire sur une expédition en trio, je crois. Un des types y restait.

Et il y avait une séquence atroce : un des deux survivants partait couper les cordes qui retenaient le corps au-dessus du vide. Avec micro HF pendant que le troisième filmait depuis une autre paroi.
Un truc abominable : on entendait le type chialer tout en progressant sur la paroi, chialer en coupant les cordes, demander pardon en hurlant pendant que le cadavre de son ami dévissait.

Je me demandais si un d'entre vous avait vu ce film. Parce que moi, je me rappelle pas le titre, ni les noms des types.
Ca te dit rien, Prunelli ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunelli

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 111
Localisation : Altitude Vertical-limit
Emploi : Trappeur
Loisirs : traquer le kipu de Ratanie
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Ven 24 Nov - 2:57

ça me dit quelque chose mais j ai plus en memoire ce film:

"la mort suspendue"

passé sur C+ il y a peu, suivi d un documentaire avec les temoins et les proches....

Citation :
Durée : 3 jours
Nom : Joe Simpson et Simon Yates
Date : 1989 Lieu : .Andes Péruviennes

Circonstances : Alpiniste britannique, il escaladait la face ouest du Siula Grande dans les Andes du Pérou, avec Simon Yates. A près de 6000 m d’altitude, Simon se casse une jambe en passant au-travers d’une corniche. Simon doit prendre la terrible décision de couper la corde et de laisser tomber Simon au fond d’une crevasse. Simon s’évanouï de douleur puis revient à lui et glisse vers le bas de la crevasse, 30 m plus bas, où il trouve une sortie. Il rampe pendant trois jours sur près de 10 kilomètres, sur la glace et dans la neige et les rochers, suivant une rivière, jusqu’au bivouac où il retrouve Simon juste avant qu’il ne s’en aille. Heureusement il avait encore son sac à dos et son sac de couchage avec lui pour dormir la nuit, mais il était très déshydraté quand il fut sauvé


un lien qui fait froid dans le dos sans faire de jeu de mot:
ils parlent egalement de l histoire des rugbymen qui se sont crashés en avion. ce n etait pas des alpinistes, certes, mais je voulais souligner l instinc de survie en tres hte montagne(climat, avalanches, faim, soif......). ils ont mangé la chair des cadavres pour survivre.
(titre du film: les survivants)

Citation :

Durée : 71 jours Shocked
16 survivants
Date : 13 Octobre au 21 Décembre 1972
Lieu : Cordillère des Andes, plus de 4000m d’altitude aux confins de l’Argentine et du Chili.
Circonstances : l’avion d’une équipe de 45 rugbymen uruguayens s ‘ écrase en haute montagne. 32 rescapés , la plupart jeunes et sportifs. Les premiers jours ils attendent les secours sans faire de feu alors qu’ils ont tout ce qu’il faut pour se signaler. Puis 4 blessés succombent à leurs gelures. Personne ne sait lire les cartes aéronautiques qu’ils trouvent à bord ni s’orienter. Une avalanche survivent au… jour tuant 8 des rescapés. La température oscille entre -20°C et -40°C. Après de nombreuses discussions la plupart vont accepter de consommer de la chair crue boucanée au soleil de leurs camarades morts et gelés à côté d’eux. Cela les gardera en vie. Ils enverront une équipe de deux d’entre eux chercher des secours, qui réussit.


j ai tjs en tete le temoignage d un de ses survivants:

"les gens me disent qu ils n auraient pas pu manger, mais ils ne savent pas ce qu'on a vecu la haut"
pale

http://www.ceps-survie.com/STAT%20SURVIE%20FROID.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunelli

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 111
Localisation : Altitude Vertical-limit
Emploi : Trappeur
Loisirs : traquer le kipu de Ratanie
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Ven 24 Nov - 7:37

extrait de l histoire des 2 alpinistes anglais dont j ai parlé juste au dessus:



Dernière édition par le Ven 24 Nov - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pampasgiolu
Mollah Omar
avatar

Nombre de messages : 351
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Ven 24 Nov - 8:46

Autant j'adore la montagne au point d'en rever,autant je trouve que ces gens là sont des fous Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massimu
Lindt, la passion de la finesse


Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: torna   Ven 24 Nov - 10:31

Pampasgiolu a écrit:
Autant j'adore la montagne au point d'en rever,autant je trouve que ces gens là sont des fous Shocked

Autant c'est pas la meme montagne que toi, moi et la plupart des inscrits sur ce forum aiment, et la leur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muntagnacorsa.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: torna   

Revenir en haut Aller en bas
 
torna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour à toutes et à tous !
» Emco maximat super 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Foru di a muntagna corsa :: Altre muntagne... :: Asia... Himalaya!-
Sauter vers: